Sur tes ruines j’irai dansant

Sur tes ruines j’irai dansant

Marseille n’aime pas seulement imiter ses cartes postales, elle aime aussi dévorer ses propres enfants. Pour y être un peu plus qu’une sardine, mieux vaut s’en exiler. Un seul refuse de se plier à cette malédiction millénaire : Samson Derrabe-Farigoule. Sa grande gueule défie la Grosse Ville en une imprécation flamboyante, vibrante de griefs accumulés.

Sous le flot de son verbe vengeur, les murailles de la Ville-Mère, couvertes de trompe-l’œil pittoresques, se fissurent et croulent pour faire apparaître la très puante réalité.

Né à Marseille en des temps que les moins de soixante ans ne peuvent pas connaître, Gilles Ascaride a toujours affronté sa ville à mains nues. La grande pécheresse a tenté cent fois de le détruire, il a toujours survécu. L’écriture étant pour lui un sport de combat, elle lui sert de P38 dans ses plus redoutables affrontements. Détesté des élites locales, évadé de différentes fêtes du livre, interdit de dédicaces, mis au ban de la littérature contemporaine, il mène avec une poignée de compagnons hardis une guerre de harcèlement par l’arme du rire, qui le conduira tôt ou tard à l’échafaud de la critique locale et nationale. Rebelle fanatique, il n’accepte de plier le genou que devant Orélie-Antoine Ier, roi de Patagonie. Ce qui signe sa folie. Nom de guerre : Loup ravi. D’aucuns vous diront qu’il n’y a pas plus gentil que lui. Méfi !

Auteur Gilles Ascaride

Collection Overlittérature

Parution 10/2010
14 euros
ISBN : 978-2-916819-05-1
Diffusion : DG diffusion